Actualités

Initiatives-Coeur se refait une beauté !

Lors du chantier d’hiver 2018, le team Initiatives-Coeur a apporté 4 améliorations majeures au bateau :

1/ Modification de la position des ballasts (ces réservoirs qui peuvent être vides ou remplis avec de l’eau de mer pour jouer sur la stabilité du bateau),

2/ Ajout d’un système de réglage des foils pour en améliorer l’efficacité,

3/ Installation d’un pilote automatique innovant et très performant,

4/ Modification de la configuration et de la taille des voiles.

L’ensemble de ces modifications ont permis d’apporter un gain significatif aux performances du bateau et ne sont pas remises en cause.

2019: Les 3 grandes évolutions

1. La réparation de la coque

Le premier sujet concerne la réparation et la modification de la coque du bateau suite à l’avarie structurelle subie pendant la Route du Rhum. Il ne s’agit pas juste de réparer, mais de reconstruire différemment, avec des matériaux plus tolérants aux impacts des vagues, et sur une zone plus large que celle endommagée pendant la course pour éviter que le problème ne se reproduise ailleurs. Menés toujours plus vite, et de façon plus aérienne avec les foils, les bateaux sont soumis à de nouvelles contraintes, et notamment aux impacts des vagues sous la coques lorsque les foils soulèvent la coque hors de l’eau.

2. Le changement de foils

Cette année, le principal dossier concerne le changement de foils. Ces appendices qui peuvent se déployer de part et d’autres du bateau, pour à la fois accroître sa puissance, et le rendre plus aérien avec moins de trainée dans l’eau, seront changés pour tenir compte de l’évolution rapides des connaissances dans ce domaine.
Sous la supervision du bureau d’études du team Initiatives-Coeur, dessinés par l’architecte naval Guillaume Verdier, et construits au chantier C3 composites de La Rochelle , les nouveaux foils seront  plus grands, et plus performants. Il faut aussi modifier le bateau pour pouvoir les y intégrer et renforcer la structure en conséquence.

3. Les hydrogénérateurs

Le troisième dossier concerne la mise en place d’hydrogénérateurs dans le bateau, à la place des hydrogénérateurs externes actuellement utilisés. Ces hydrogénérateurs sont une source de production d’énergie indispensable pour un tour du monde, et leur intégration dans le bateau les rendra plus fiable et utilisables à plus grande vitesse.
Et comme chaque année, les pièces mécaniques, hydrauliques, le moteur etc… sont démontées, vérifiées, le mât, la bôme, et autres pièces sensibles sont contrôlées aux ultrasons, de nouvelles voiles seront dessinées et fabriquées…
La remise à l’eau du bateau est prévue mi-avril, il n’y a pas une minute à perdre d’ici-là…

Sam Davies, entourée de son équipe technique à Lorient